France 1939-40
ACCUEIL   L'association G.R.C.A. 1939-40 - Le soldat français 1939-40 - Les Groupes de Reconnaissance 1939-40 - Mises à jour - Liens - Contact
               
n     n n
      Le soldat français en 1939-40  
        n   n  
   
Les troupes de forteresse du Nord-est
Afin de servir la fortification permanente qu'était la Ligne Maginot, en 1934 sont crées les troupes de forteresse. Ce sont des unités spécialisées et interarmées (artillerie, infanterie, génie, santé). Organisé d'abord en deux grandes Régions Fortifiées, les RF de Metz et de la Lauter, la zone fortifiée est découpée en Secteurs Fortifiés, eux-mêmes subdivisés en sous-secteurs, quartiers et sous-quartiers.

Par la suite, avec diverses extensions de la ligne fortifiée vers la Mer du Nord et vers la frontière Suisse, d'autres secteurs fortifiés et Secteurs défensifs viendront s'ajouter à cette organisation. En temps de paix, chaque secteur fortifié est doté d'un régiment d'infanterie de forteresse (les RIF), d'un régiment d'artillerie et de services (génie, intendance, santé…). A la mobilisation, chacune de ces unités donne naissance à 2 ou 3, parfois 4 nouveaux régiments. Ces régiments se composent alors de compagnies d'engins (canons antichars et mortiers) et de compagnies de mitrailleurs chargés d'occuper les intervalles (les troupes d'intervalles) et les compagnies d'équipages d'ouvrages ou de casemates. Il en va quasiment de même pour l'artillerie. Le génie dont la tâche est essentielle dans les ouvrages est constitué de sapeurs mineurs (1er et 2e RG), de sapeurs électromécaniciens (1er et 2e RG), de sapeurs des chemins de fer (15e RG) de sapeurs radiotéléphonistes (18e RG).

nordest1
nordest2

Par analogie avec la marine, les garnisons d'ouvrages et des casemates sont organisées en équipages. Dans les gros ouvrages d'artillerie, ces équipages comportent environ 4/10 d'artilleurs, 3/10 de fantassins et 3/10 de sapeurs, ainsi que du personnel du service de santé. Dans les petits ouvrages d'infanterie et les casemates, les équipages ne comprennent que des fantassins et parfois quelques artilleurs (pour l'observation) et des sapeurs (pour l'entretien).

nordest3
nordest4

Sous-officiers et hommes de troupes sont organisés en équipes à 2, 3 ou 4 tours et en quarts (veille, piquet, renfort et disponible). Les officiers par contre, étant en petit nombre, sont en principe de service 24h sur 24. Parfaitement entraînés dès 1935-36, commandés par des chefs de valeur et énergiques, les équipages d'ouvrages et de casemates se révéleront être lors des combats de 1940 des unités d'élite et l'organisation en place dans les ouvrages fonctionnera parfaitement. Pour la plupart, ces hommes accompliront sans défaillance leur mission en mai-juin 1940, ne cessant souvent le combat que sur ordre formel du Haut commandement français.

   
Les effets portés par le soldat français de 1940 Les effets portés par le soldat français
L'équipement et l'armement selon les spécialités L'équipement et l'armement selon les spécialités
Le casque Adrian modèle 1926 Le casque Adrian modèle 1926
Répartition de l'armement La répartition de l'armement
Les effets portés dans le paquetage Les effets portés dans le paquetage
Les effets d'entretien et de nettoyage Les effets d'entretien et de nettoyage
Les vivres et le campement Les vivres et le campement
Les nouveautés du printemps 1940 Les nouveautés du printemps 1940
Les troupes de forteresse du Nord-est Les troupes de forteresse
du Nord-est
L'équipement des troupes motorisées en 1940 L'équipement des troupes motorisées en 1940
Les tenues de patrouille des corps-francs en 1939-1940 Les tenues de patrouille des
corps-francs en
1939-1940
 
               
    Haut de page        
         
Informations légales           Plan du site  
    © G.R.C.A. 1939-40 - 2012 - Tous droits réservés LOGO